Présentation du formateur 
 choissisez l'une des rubriques ci-dessous pour accéder au contenu détaillé 

Curiculum Vitae et références professionnelles 

Jean Claude Becker

Formateur consultant

 ICI CV  

ICI référentiel de l'expérience professionnelle de formateur  en métropole (1993 - 2005)

ICI référentiel de l'expérience professionnelle de formateur  en Nouvelle Calédonie (1975- 1977 puis de 2005 - 2020)

L'intervention du formateur, au-delà des objectifs de formation à atteindre en réponse à une demande, développe un mode de pensée et d'approche à travers les prestations proposées. Expliciter les mes références philosophiques et mes valeurs  relève de l'engagement éthique entre le prestataire de formation et le demandeur. 

Voir également ICI les experts et mes praticiens de référence et une riche bibliographie 


Mes références philosophiques  et mes auteurs de références

Image formation et recherche action
Des penseurs anciens et d'autres plus  modernes et contemporains ..........................
                                
                                                          Spinoza

Notemment la pholosophie pratique portant sur les valeurs conduisant à établir la distinction entre Morale et éthique dans le champ éducatif. (deux concepts souvent confondus) . "A l'opposition des valeurs "bien-mal", se substitue la différence qualitative des modes d'existences "bon- mauvais" - "utile-inutile" - Sera dit " bon" ou libre , raisonnable, fort celui qui s'efforce, autant qu'il est en lui, d'organiser les rencontres, de composer son rapport avec des rapports combinables et, par là, d'augmenter sa puissance. Sera dit "mauvais" ou esclave ou faible ou insensé celui qui va au hasard des rencontres, se contentant de subir les effets, quitte à gémir et à accuser chaque fois que l'effet subi se montre contraire et lui révèle sa propre impuissance" 

Pour inciter à lire , je citerai  Spinoza à travers l'un de ses autres propos:"Les pires tyrans sont ceux qui savent se faire aimer".

                                                                  Paul Ricoeur 

qui réjoint la pensée précédente sur l'éthique. Paul Ricoeur pose l'éthique comme antérieure  à la morale. 

  • "On entre véritablement en éthique, quand, à l'affirmation pour soi de la liberté, s'ajoute la volonté que la liberté de l'autre soit "

  • "Je définirais la visée éthique par les trois termes suivants : visée de la vie bonne, avec et pour les autres, dans des institutions justes."

                                                Michel Foucaud 

Philosophe et également diplômé en psychologie pathologie.  Foucault est généralement connu pour ses critiques des institutions sociales, principalement la psychiatrie, la médecine, le système carcéral, et pour ses idées et développements sur l'histoire de la sexualité, ses théories générales concernant le pouvoir et les relations complexes entre pouvoir et connaissance. Il développe , plus tardivement, une reflexion  sur la liberté :  « Être libre, c’est pratiquer la liberté d’une manière précise, c’est façonner son éthique par des exercices et des enseignements qui nous constituent comme sujet »

                                                                 Francis Imbert 
Agrégé de philosophie, docteur ès Lettres et Sciences humaines, est maître de conférences à l'Université de Créteil et psychanalyste. Francis Imbert a fondé, en Seine-Saint-Denis, le Groupe de recherche en Pédagogie Institutionnelle (GRPI). Je considère son ouvrage "la question de l'éthique dans le champ éducatif " comme une remise en question majeure de nos pratiques éducatives habituelles. C'est un ouvrage de référence majeure pour ma part.

«Le débat éthique concerne les propositions fondatrices du discours et des conduites qui y tiennent , alors que le débat moral concerne les " nécessités " ou "les pseudos-necessités" induites à tort ou à raison de ces principes fondateurs» 
  • " Le souci des règles est de conforter les liens et les bonnes formes, de répondre aux enjeux du "moi"  d'abord soucieux  de sécurité, de maîtrise pour soi  alors que la visée" éthique  articulée autour de l'inter-dit de la loi, confronte l'éducateur à l'ex-sistence du sujet, à la parole et au désir singulier
  • " Là où la morale lie, canalise , unifie , l'éthique délie, dénoue les habitudes , vise l'existence hors des moules et des empreintes
                                                                Alice Miller 
Doctoresse suisse en philosophie, psychologie, psychanalyste et chercheuse sur l'enfance. Son ouvrage " C'est pour ton bien" est édifiant . Elle y démontre , à travers de multiples exemples, "la tricherie bénéfique du vouloir du bien  pour l'autre"."Au nom "du vouloir du bien pour l'autre" voire même au nom de l'amour, y compris avec l'utilisation de  la bénédiction divine! ,   que n'a-t-on pas générer comme violence  et haine ! - 
On peut affirmer avec Bettelheim que " l'amour ne suffit pas"  et on peut constater , comme l'explique Alice Miller,  "à quel point nous pouvons aimer avec horreur et haïr avec un inextricable amour". Si l'on n'y réfléchit pas, l'amour, au lieu de conduire le jeune , risque de se laisser "éconduire" par lui." 
L'ouvrage de Bettelheim " la forteresse vide" est interessant pour l'approche de l'autisme.  

     

Mes valeurs

image formation et recherche action
Certaines valeurs ci-dessous énoncées  feront l'objet d'un article détaillé dans notre rubrique Articles"

Valeur  1. L'acceptation des différences comme source d'enrichissement mutuelle.  C'est la reconnaissance de toutes les différences dès lors qu'elles  contribuent à l'enrichissement mutuel  individuel et collectifs,  à la promotion humaine et à la dignité. La reconnaissance de l'autre quel que soit son groupe ethnique  d'appartenance , son  origine culturelle, sa couleur de peau, son  orientation sexuelle, sa situation de handicap, son choix de vie, sa  religion, ses choix politiques en régime démocratique. La race n'existe pas;  il n'existe que le genre humain. 

Valeur 2. La justice sociale  et la necessité impérative de travailler à un équilibre, à tout niveau,  entre les populations . Ceci est un principe partout et en tout temps et il prend une dimension singulière en Nouvelle Calédonie.  Il s'agit, selon la formule de Jon Passa, de vivre, non seulement ensemble, mais de vivre avec . La recherche de la justice et des équilibres économiques et  sociales; la juste répartition des richesses. Indéniablement ce principe a des incidences majeures sur les conditions de vie d'une population et des conditions éducatives à mettre en place 

Valeur  3. L'éducation est du champ de compétence de tout citoyen adulte . Quel que soit sa position, son rôle et sa fonction dans une société. (et non de la seule responsabilité des parents et des professionnels de l'éducation ou de l'enseignement !)    je cite un  Extrait de Elie Poigoun   
 " Nous adultes, sommes responsables des jeunes que nous " fabriquons" et donc nous sommes aussi convoqués à nous impliquer activement et sans compter auprès des jeunes en difficultés pour restaurer, prévenir" - extrait d'une intervention auprès des éducateurs en milieu scolaire à la DDEC 

Valeur 4 : L'honnêteté intellectuelle, le refus de tricher avec soi-même et donc avec les autres au prix d'une confrontation.  Cette valeur est  liée à l'éthique selon mes références phisophiques précedemment énoncées.  Cela  se traduit par un réel engagement éthique dans toute relation humaine ( à fortiori educative et pédagogique).   Refuser de tricher conduit à devoir assumer ses positions et ses valeurs, ses convictions au risque de déplaire voire parfois d'être impopulaire,  ses actes et ses engagements mais aussi  reconnaître  ses erreurs, accepter la remise en question pour progresser. 

Valeur 5: L'autre , parce que je le respecte et lui confère une considération, est toujours un interlocuteur avec qui il vaut la peine de partager, débattre y compris en situation de désaccord: la relation est un art et non une stratégie ! 
Je n'utilise que très rarement  le terme de "stratégie" qui est un terme militaire à l'origine et surtout il place l'autre et les autres dans un rapport issu d'un calcul ou d'une  tactique que j'ai préalablement ou a priori opéré : d'un point de vue éthique, tant dans le champ éducatif que pédagogique que  dans le champ managérial, ce terme  est proprement redoutable ! Il s'agit davantage, pour moi,  d'engager une relation avec l'autre dont je tente d'être lucide sur son fonctionnement ou sa logique de fonctionement; il s'agit là d'une adpation relationnelle qui évolue au fur et à mesure des echanges et des rencontres et dont on doit accepter d'intégrer une part de méconnaissance et d'apriori  avec  l'idée d'être toujours surpris. Il y a une sorte d'art et de créativité dans la construction de toute relation .  Je substituerais le terme de"strétagie par  celui de l'art" - Pour conclure , une citation de  Helmut von moltkte :"“La stratégie est un système de pis-aller.” ou encore : “La créativité sans stratégie, cela s'appelle de l'Art. La créativité avec de la stratégie, cela s'appelle de la "publicité".”

Valeur 6 : le choix d'un mode de résolution "éthique" des conflits 
L'expression d'un conflit ( opposition, divergenance , désaccords...) est  bon signe et surtout dans les institutions. Permettre l'expression d'un conflit  y compris parfois avec des "mots durs" crée les conditions d'une construction commune. Se pose alors la question du mode de résultion des conflits :  nous posons le principe que  la médiation est un des modes "éthique" de résolution des conflits ( à condition que la médiation  ne soit pas utilisée pour résoudre " sans dire" ou "sans oser expliciter et verbaliser  la problématique" sous-jacente au conflit.) Certaines médiations, à tort, générent des censures au nom d'un illusoir pardon apportant uniquement une satisfaction  dans l'instant présent ! D'autres , à travers des  silences délibérés" voire même des communications dites "non violentes"  peuvent être vécues comme très violentes. . Dans certaines occasions dans lesquelles je fus personnellement  impliquées, j'ai pu observer que mes interlocuteurs directs , pronant la communication non violente, ont finalement généré une grande violence ( sans s'en rendre compte ni le vouloir d'ailleurs). 

Valeur  7. La promotion des personnes les plus fragilisées à travers le refus de la domination, de  l'exploitation de la  personne vulnérable et de  l'abus de pouvoir : Nous pensons surtout à l'enfant, à  la personne en situation de handicap, à  la personne en situation de précarité, à la personne âgée  souvent victimes de maltraitance , d'abus sexuel , enfants victime de pédophilie, de  violences sexuelles ou de   aux femmes victimes de violence ou encore de harcellement. Nous incluons également  l'exploitation politique ( tout bord confondu)  ou l'instrumentalisation des plus dévarorisés à travers des discours séducteurs promettant l'eldorado, le discours relatif au rapport  à l'argent comme ultime raison de la liberté,   l'ambrigadement idélogique ou religieux ou sectaire. 

Valeur 8: La difficulté d'un enfant  ou d'une personne est d'abord , pour l'éducateur,  une opportunité  à accompagner la personne  à relever un défi  et non une contrainte ou un problème ( ou encore un cas) à gérer par l'accompagnateur ; ce principe signifie  le refus catégorique de toute exclusion en commençant par l'exclusion scolaire qui est le début d'un processus de  l'exclusion sociale.  Il est, par exemple,  stupéfiant  de regler les problemes disciplinaires et éducatifs d'un mineur scolarisé par l'exclusion. Nous reviendrons longuement sur cet aspect dans un de nos articles. On peut  réorienter un éléve vers un autre établissement en l'accompagnant mais sûrement pas dans une logique d'exclusion ( mais dans une logique d'aide à la ré-intégration: c'est du reste ce que préconise l'éducation nationale ! ) 

Valeur 7. la solidarité en tant qu'elle constitue une modalité d'une relation humaine et citoyenneNous sommes citoyens du monde. La solidarité constitue, pour moi, une valeur fondamentale: La condamnation du racisme, la protection des minorités, l'assistance aux réfugiés, la mobilisation de la solidarité internationale envers les plus nécessiteux, ne sont que des applications cohérentes du principe de la citoyenneté mondiale.  

Valeur 8  La laïcité contribue à la liberté de conscience dans une nation et ne place aucune opinion au-dessus des autres.  La Laïcité est un principe constitutionnel et une loi qui distingue et sépare le pouvoir politique des organisations religieuses - Un pays  doit rester distant  de toute influence orientée ou partisane. IL affirme  la liberté de conscience  et ne place aucune opinion au-dessus des autres (religion, athéisme, agnosticisme ou libre pensée) - C'est  une réelle exigence pour notre société contemporaine. La tentation est grande  de ré-introduire la suprématie de la religion, quelle que soit la religion, comme fondement législatif relatif aux  questions d'ordre éthique et sociale. Cela signifie que j'applique le principe de la distanciation  fonctionnelle en référence de ce que souligne Jacques Ladsous  bien que la neutralité a peu de chance d'exister réellement.  

Valeur 9.   La spiritualité est une condition au développement de la dignité humaine. Nous vivons malheureusement un retour du religieux mais pas du spirituel ! 
Pour ma part, j'entends par spiritualité une aspiration à la recherce du sens. La spiritualité n'est pas seulement d'origine religieuse - même parfois le contraire ! (voir l'article ci-dessous cité de Laurent Lemoine) - mais consiste à croire que l'humain ou l'existence humaine n'est pas une fin en soi et que son sens se situe au-delà de ses propres limites. Cela signifie que l'échange, le don partagé, la solidarité, la générosité contribuent au sens profond de cette humanité qui prend sa source ailleurs ( et pour ma part dans le message évangélique)  que dans une logique humaine auto-centrée et auto-suffisante. J'ajoute que la spriritualité ainsi entendue ,en ce qui me concerne,  exclut toute organisation humaine dirigée par des " gouroux ou des pensées sectaires contraires à la recherche de la dignité humaine et à la laïcité bien comprise. Je vous invite à lire ICI cet entretien magnifique  . conduit par le journal Libération avec Laurent Lemoine, Théologien  et Psychanayste :"Nous vivons malheureusement un retour du religieux, pas du spirituel !»

Valeur 10.  La culture n'est pas une fin en soi mais elle a vocation a être partagée à travers la part universelle contenue dans chaque culture; elle contribue à la reconnaissance effective des identités et de l'accès au droit  
 Nous nous référons ici à l'homme visionnaire qu'est Jean-Marie Tjibaou selon un extrait  que je cite souvent:
 "Le propre de la culture c'est d'être partagé... Si je peux aujourd'hui partager avec un non-kanak de ce pays ce que je possède de la culture française, il lui est possible de partager avec moi la part d'universel contenue dans ma culture . En deça des affinités qui forgent le partage des cultures se situe le préalable d'une reconnaissance explicite de la personnalité de chacun".
Je souligne par ailleurs que la culture n'est pas une fin en soi : il y a des aspects dans différentes cultures non conformes à ce que nous entendons par " dignité humaine" ou aux droits de l'homme  ; par exemple : peu-t-on accepter l'excision au nom de la culture ? - Nous consacrerons un article spécifique relatif au lien "culture et education" 

Valeur  11 Nous ne sommes jamais "idéologiquement " Neutre . Je peux tenter d'être impartial  c'est à dire ne pas "pendre part" ou demeurer sans parti pris : cette position est tout à fait  pertinente dans le cadre de la conduite d'une médiation ou la conduite de certaines réunions ou encore dans la conduite d'entretien. Je peux aussi appliquer une neutralité fonctionnelle et c'est une bonne chose . En revanche, il serait naif de considérer que nous puissions être neutre  de toute ideologie ; je dirai même davantage : l'ideologie est d'autant plus présente chez chacun  qu'elle est ignorée; On pourrait presque dire avec Christian Vogt : "L'idéologie  a le même statut que l'inconscient".   Quant à Lagrange,  il  a cette formule qui interpelle et qui rejoint Christian Vogt : " Il n'y a pas d'immaculée perception ou de virginité écoute". Il est clair, qu'en tant que formateur,  je ne suis pas neutre. Il vaut mieux en être conscient . Du reste, je crois que l'idéologie conscentisée contribue à la structure de la personnalité. Ceux qui déclarent être dans une objectivité transparente et permanente sont , pour ma part, redoutables ! 

Nous retrouvons bien des aspects dans la charte des valeurs calédoniennes édité par la Nouvelle Calédonie notemment relatif aux droits de l'homme, au rééquilibrage économique et à la liberté de conscience - laïcité ainsi qu'à l'application du principe de la solidarité 

Mes  publications d'ouvrages ou contribution 

le projet d'établissement de Jean Claude Becker

  • "Le projet d'établissement : comment  le concevoir et le formaliser" - ESF Collections sociales/Références - Collectif  Jean Claude Becker, Claudine Brissonnet, Bruno Laprie et Brice Minanan ( 3 rééditions

  • Contribution à l'ouvrage " Toutes les clés des écrits professionnels  à l'usage des travailleurs sociaux " par Claudine Brissonnnet -  ESF - Les guides de l'intervention sociale 

Mon parcours de formation 

Universite des Sciences Humaines de Strasbourg II

Université Marc-Bloch
PostBac et professionnelle 

Mon parcours de formation post-Bac  et universitaire sont marqués par  trois Temps de formation dont deux ont été fortes et déterminantes. Elles  ont contribué au développement de compétences spécifiques clairement identifiables Les deux formations majeures à mes yeux ont abouti à :

  • L'obtention de la licence "d'état" de Théologie ; délivrée par l'éducation nationale au sein de l'Université Marc Bloch des sciences humaines  de STRASBOURG  II. ( seule université française qui délivre un diplôme nationale de Theologie) La faculté a ainsi pour mission l’enseignement, la recherche et la formation selon les critères académiques en vigueur en France. Une des formations la plus complète et qui sera complètée par la suivante  mais également une des plus déstabilisantes. Cette formation s'appuie sur toutes les disciplines des sciences  humaines [( histoire générale et histoire des religions, histoire des civilisations, Philosophie et ethique, anthropologie, sociologie, psychanalyse, droit civil et droit canonique, Exegese des textes imposant l'étude des langues anciennes (Grec, Latin et Hébreu). ] J'ai également pu apprécier la formation du  département de la formation des adultes rattaché à l'une des UER de la faculté de théologie.  L'utilisation constante et transdisciplinaire  des sciences humaines appliquée au champ de la théologie développe le questionnement sur le sens, le regard distancié  et critique sur la réalité en l'analysant avec rigueur : cursus très surprenant et très déstabilisant. Les étudiants sont d'origines diverses y compris des non croyants en quête de reflexion philosophique ou tout simplement de SENS. 

  • Une formation de formateur d'adultes . La formation de formateur s'est effectué au sein de l'organisme AFORRA qui intervenait  à un niveau  national et DOM  ( Agence de formation et de recherches appliquées) . L'organisme était dirigée par Claudine Brissonnet,  docteur en psychosociologie, largement reconnue par les collectivités  territoriales des communes et des départements de France et DOM  à travers ses interventions sur le secteur éducatif et  médico-social (Conseils généraux, ASE, PMI-Service social, association gèrant des établissements de protection  de l'enfance, acueillant des personnes en situation de handicap , les services d'insertions , les services des communes ( CCAS), service educatif des quartiers). 

Claudine Brissonnet a églement publié de nombreux ouvrages dans le domaine ; tous  les ouvrages  sont aujourd'hui épuisés. L'organisme a également mené des audits , des conseils et des études  dans les différents service et dans les différentes institutions. 

La formation de formateur , condition préalable de l'ambauche dans l'organisme après évaluation , s'est appuyée sur la déconstruction-reconstruction permanente, continuelle et constructive. La rigueur intellectuelle, à laquelle on m'avait habituée  à la Faculté de Théologie, a pris une dimension "appliquée" dans le champ spécialisé de l'éducation, du médico social et de l'insertion 

  • Dipôme d'état d'éducateur spécialisé . J'avais effectué cette formation entre les deux formations précédentes . J'ai pu entrer  à l'IRTS -Parmentier à Paris avec l'obtention d'une réduction de formation  d'un an du fait de la licence de théologie.Ce ne fut pas forcement la formation la plus marquante sauf l'accompagnement individuel dont j'ai pu bénéficier : 

 Je fus accompagné par un enseignant en psychopathologie (Gérard Macé);  Le titre du mémoire est " L'éthique des pratiques éducatives en institution".

Ce travail fut réalisé dans le cadre de l'Unité de Recherche  animée par Gérard Macé et Annick relier ( psychanalystes) et qui s'intitulait : "Folie, maladie mentale , champ thérapeutique". Cette partie de la formation fut déterminante  sur bien des aspects et pas uniquement professionnels

Les expériences marquantes de mon parcours professionnel 

Au service du Tribunal pour enfants de Bobigny (93) - 1989 - 1993

François, chef de service ; Martina; Francine et Anne ; une retrouvaille en juin 2017

Agence De formation et recherche appliquée -AFORRA- Paris et Aix-en-Provence - 1993 - 2005

Bruno,Brice et Claudine Brissonnet . Organisme de formation nationale - études et conseil - spécialisé dans le champ de l'éducation, du médico-social et de l'insertion (photo retrouvaille 2017!)

IFDEC 2013-2017 - Nouvelle Calédonie

Avec Julie Hadier-Labrissiere, directrice et Marie-Jeanne Ikauno , assistante

Conseil de la jeunesse DDEC - Nouvelle Calédonie 2013 -2018

2013 - 2018 - (Photo rassemblement à Pouebo - Mai 2018)


Les expériences plus marquantes ayant contribué à la capitalisation des compétences 

La très grande majorité ( mais pas toute)  des  expériences professionnelles ont été enrichissantes. A la lecture de mon CV je retiendrai 5 expériences très marquantes et les plus significatives de valeur équivalente en matière d'enrichissement personnel et professionnel.

Expérience 1: Mon premier emploi, mon premier voyage : En Nouvelle Calédonie en 1975 -  Animateur Pédagogique : 3 années  + une année humanitaire en INDE 

C'était l'époque des VAT ( volontaire aide technique ou coopération)  se substituant à la vie dans une caserne dans le cadre du service nationale obligatoire. J'ai effectué mon premier emploi au sein de l'enseignement catholique en tant qu'animateur pédagogique au CEFOREP sous l'autorité de Jacques TROMPAS alors chef de service du bureau psychopédagogique.  

 L'immersion en Brousse et la dynamique de recherche dans ce que nous appelions déja " la calédonisation de l'enseignement" , fut une réelle expérience initiatique non seulement professionnelle mais de vie. A 22 ans, on ne sait pas grand chose et l'opportunite pour "apprendre des autres" plus qu'à d'autres moments  et à l'autre bout du monde a fortement contribué à l'enrichissement de cette premiere expérience professionle.  Ce fut réellement une expérience professionnelle de recherche-action (déja) comme en témoignent  de nombreux guides pédagogiques édités à ce moment là. Et  pour cause le CEFOREP s'intitulait = CEntre de FORmation et de REcherche Pédagogique: ce fut précurseur. Merci Jacques. 

Expérience 2 : Educateur spécialisé au sein de l'association de la sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence en Seine Saint Denis au service du Tribunal pour enfants de BOBIGNY ( 93) - 5 années 

Ce fut ma plus longue expérience professionnelle  en tant qu'éducateur spécialisé. Bien initié à approcher très tôt  les populations défavorisés: je fus chargé des secteurs très sensibles du 93 : La Courneuve - Aubervilliers - Drancy avec les immenses  barrières d'HLM . Expérience très significative du fait d'un président du Tribunal pour enfant bien connu Jean - Pierre Rosenczveig ( il a publié plus d'un 20taine d'ouvrages  dont vous trouverez ICI la liste complète ..) qui m'orienta à accompagner les jeunes ayant commis des délits ou encore des mineurs victimes de matraitance ; l'activité se passait  souvent le soir jusque tard dans la nuit dans les rues et dans l'organisation des séjours de rupture.  J'ai appris beaucoup avec les collègues de l'équipe. 30 ans après nous nous retrouvons à mon chaque passage en France comme souvenir d'une expérience très forte de grande  complicité professionnelle très marquante pour chacun (cf Photo ci-dessus) 

 Expérience 3 : Formateur consultant puis directeur adjoint  au sein de l'organisme nationale de formation " AFORRA": - "Agence de formation et de rcherche appliquées" : 13 années 

Avant d'accéder à ces fonctions je fus préalablement "formateur apprentis " (voir parcours de formation précédent) - puis formateur Junior - puis formateur sénior et consultant et enfin directeur adjoint de l'antenne Parisienne . ( Le siege étant à Aix en Provence à ce moment là ) . 13 années d'entraînement au métier de formateur avec des collaborateurs en perpétuelle créativité et très riche en capitalisation  des compétences. Mes anciens collaborateurs d'AFORRA  ont poursuivis leur carrière en publiant des ouvrages : ICI la liste   et en ouvrant , à la suite de la fermeture d'AFORRA liée au départ à la retraite de Claudine Brisonnet en 2006, un nouveau cabinet : Celadon conseil

Expérience 4 : Formateur et  directeur adjoint pédagogique à l'IFDEC : "Institut de formation et de développement de l'enseignement catholique en Nouvelle Calédonie " :5 années IFDEC  et 5 années en tant que formateur Patenté 

Formateur puis  directeur adjoint à l'IFDEC ( au moment de la restructuration de cet institut) avec Julie Hadier , Directrice, et Marie Jeanne, assistante de direction . J'ai pu poursuivre cette aventure de la formation avec une très grande satisfaction; nous avons eu l'opportunité d'innover, de travailler en équipe d'une façon rigoureuse  sur des questions sensibles et de développer des formations très ciblées  vers 3 pôles d'activités  : Voir également Mon référentiel d'expériences professionnelles en NC

  •  Notre "clientèle"  fut majoritairement les collectivités publiques : Provinces, Gouvernement, Mairies, Internats provinciaux de la Province Nord - Internats provinciaux de la Province sud - DEFIJ mais aussi des instituts de formation : IFPSS - IFAP - IFM-NC . Accompagnement des VAE educateurs spécialistes : 4 candidats qui ont réussi avec succès du premier "coup" écrit et entretien oral. 

  • La mise en place des formations qualifiantes : Diplîome Ambulancier, AAP ( accompagnement à l'autonomie des personnes) et aussi préparation aux concours d'entrée en formation educateur spcialisé, infirmier.

  • Contribution majeure à l'élaboration du référentiel métier et de la certification du diplôme d'éducateur en milieu scolaire :( projet de sortie et de mise en place en 2019) :  La DDEC est à l'origine de la demande. L'IFDEC a été un artisan essentiel dans ces travaux qui se poursuit intensement cette année 2018.

  • La formation des éducateurs et des responsables éducatifs interne la DDEC des résidences scolaires et des externats de l'enseignement catholique : une riche expérience mais longue consistant ( et ce n'est pas fini) à opérer le passage entre la fonction de surveillant vers la fonction d'éducateur : c'est une rupture très longue à opérer . Ce fut une riche et très positive expérience y compris en complicité professionnelle ; la mise en place du diplôme d'éducateur en milieu scolaire (DFPC) s'est beaucoup appuyée sur cette expérience. 

L'IFDEC a dû fermer ses portes , au très grand regret à tous, fin 2017 malgré notre succès et notre activité 

Je poursuis mon activité de formation aujourd'hui  et je ne suis plus ( à partir de 2019) rattaché à aucune autre institution.   

Expérience 5: La mise en place et l'accompagnement du conceil de la jeunesse de l'enseignement catholique en Nouvelle Calédonie (2013-2018) - 6 années  et aussi des conseils d'enfants (Luc Amoura - Ouvéa ...) 

La direction diocesaine, Karen Cazeau,  m'a confié l'une de ses  orientations prioritaires selon son message : " Au lieu de parler sur le jeune laissons le parler de lui" - En 2013, à sa nomination , elle lança et me confia  l'opération.  Beaucoup d'institutions se sont appuyées sur cette expérience pour mettre en place un conseil de la jeunesse notemment le conseil de la jeunesse du Congrès de la Nouvelle Calédonie.  ICI le conseil de la jeunesse de l'école catholique aujourd'hui  aujourd'hui sous la responsabilité de Stevens Guillemain, réferent DDEC.   L'expérience  a atteint son objectif car progressivement les jeunes ont pris en main l'organisation et l'animation des assemblées plenières qui se tiennent depuis 2013 chaque année en Weekend: c'est la principale réussite. Aujourd'hui ils ont également crée une association "CDJ : Le conseil de la jeunesse térritorial  qui permet aux anciens des écoles catholiques de poursuivre leur engagement. Le site rend compte d'une manière imaginée les diverses activités du conseil. 

En revanche, les directions d'établissements du second degré ont joué le jeu d'une manière très inégale:  les uns très impliqués  et d'autres complètement indifférents : c'était à noter ! 

Expérience 6: la mise en place de la médiation sociale par les pairs au sein des lycées de la DDEC (de 2005 à 2018)


ICI référentiel expérience professionnelle de formateur en métropole 

ICI référentiel expérience professionnelle de formateur en Nouvelle Calédonie  

Les experts et mes praticiens de référence

  • Claudine Brisonnet
  • Jean Pierre Rosenczveig
  • Jacques Ladsous
  • Michel chauviere
Claudine Brissonnet 
Elle fut directrice générale de l'organisme AFORRA [Agence de formation et de recherches appliquées] au sein duquel  j'ai été formé et j'ai exercé mon métier de formateur durant 13 ans. 
Claudine Brissonnet a un Doctorat en psychosociologie. Elle a conduit des études, des audits et de tres nombreuses formations dans la grande majorité des conseils généraux de France et DOM - dans les services ASE, sociaux, insertions  ainsi que dans d'innombrables associations poursuivant les mêmes missions. Apres quelques années passées aux USA , elle  rentre en France avec de nouveaux projets dont de nouvelles implications dans le champs medico socio educatifs et en publication litteraire".
Ce que j'ai appris et  retenu de Claudine Brisonnet en travaillant à ses côtés pendant près de 15 années! 

"l'objet de la formation c'est d'abord d'apprendre à penser "autrement"; c'est la plupart du temps la seule façon de gerer ou de trouver des solutions à toute difficulté ou probleme "

"Analyser ( ou penser) correctement ne prend pas plus de temps qu'analyser de façon erronée"

"Tout professionnel, y compris dans le travail social, doit conduire ses interventions avec des methodes et des outils adaptés; s'y refuser ,au nom de la croyance que tout passe exclusivement par la qualité d'une relation ( meme si celle ci s'avere indispensable), serait presomptueux, irresponsable pour ne pas dire dangereux"

"Ecrire professionnellement, c'est en permanence s'interroger sur la pertinence de ce que l'on ecrit au regard de la problematique que l'on est sensé traiter et /ou de la nature de la decision  qui doit etre prise "

Les publications de Claudinne Brissonnet


Jean-Pierre Rosenczveig,  
est un magistrat français. Il a été, de 1992 à 2014, le président du tribunal pour enfants de Bobigny où j'ai moi-même exercé mon métier d'éducateur spécialisé. 
En 1990, il enseigne à Paris-V René Descartes, Institut de psychologie sociale jusqu'en 2000 avant d'enseigner à l'Université Paris X, cours et séminaire de droit pénal des mineurs au sein du master 2 
L'ouvrage " le secret professionnel" devrait être entre les mains de tous les professionnels du social. De la même manière " les responsabilités en travail social" mérite d'être connu 

"Le droit  ne vient pas perturber  les professionnels sociales, il contribue à structurer leur développement par le rappel essentiel de leurs finalités et des garanties  que la société entend offir à leurs bénéficiaires. Il ne s'agit pas de rassurer mais d'affermir en appelant au sens des responsabilités qui a toujours été le moteur même de l'action sociale."
Les publication de Jean-Pierre Rosenczveig


Michel Chauvière
Sociologue et politologue français. Ancien  formateur permanent dans un centre de formation d’éducateurs spécialisés, (notemment à l'IRTS Parmentier au sein duquel j'ai fait mes études) en même temps qu'il donnait des cours en sciences de l’éducation à l’Université de Paris VIII Vincennes.Sa thèse publié à travers l'ouvrage :  " Enfance inadaptée, l’héritage de Vichy" .

Le modèle social qui s’est imposé en France tout au long du XXe siècle, au prix de luttes parfois dures et longues, n’est pas le fruit du hasard : beaucoup d’intelligence et de pugnacité ont été nécessaires pour penser et mettre en œuvre une architecture pertinente du social, reposant sur quatre principaux registres interdépendants : les droits, les institutions, les actes de métier et les savoirs. Or depuis plusieurs décennies, ce modèle social historique perd régulièrement en légitimité et en effectivité. Les causes de cette régression ne sont pas seulement économiques ou financières, elles sont aussi politiques et idéologiques

"Aujourd'hui, l'enfant apparaît plus comme un problème qu'une chance"

Jacques Ladsous. 
Educateur Spécialisé et pédagogue. Un professionnel intervenant auprès des jeunes les plus en difficulté, les plus violents et en prenant une part active à toutes les réflexions et combats pour construire un vrai métier d'éducateur. Il a publié de nombreux ouvrages (une quiznaine) . Ce sont mes ouvrages de référence concernant l'éducation spécialisée  

Jacques Ladsous a été engagé au sein de l'Association nationale d'éducateurs de jeunes inadaptés (Aneji), organisation ancêtre de l'Ones, qui s'est battue pour faire reconnaître le métier d'éducateur spécialisé et émerger la convention collective de 1966. 

Animateur et ancien vice-président du conseil supérieur du travail social. Je retiens son questionnement majeur 

1er questionnement de Jacques L. :
 "La Nation, la Religion, l’Etat, les Communautés, l’Origine ethnique peuvent devenir des forteresses :  Le travailleur social comme le soignant peuvent-ils garder une neutralité fonctionnelle face à toutes ces forteresses ?"

2ème questionnement de Jacques L.:
"Face aux jeunes en très grandes difficultés ,  De quels outils disposons-nous pour les aider : éducation ou redressement ? Thérapie ou camisole chimique ? Classifications définitives, ou attentions apportées aux transformations toujours possibles ? Qui travaille, et comment,  avec ces enfants et ces jeunes là" ?

Les passions personnelles 


La passion du voyage , de la découverte des cultures et des civilisations 
       Depuis très jeune, le voyage a toujours contribué à mon développement personnel. 
  • D'abord en tant qu'accompagnateur de groupe de voyage: pendant les vacances scolaires métropolitaines puis  calédoniennes , j'ai participé à la conception et à l'accompagnement des voyages " découverte et aventure " avec L'agence ADEO Voyages de Paris . J'ai ainsi accompagné les circuits tels que "La route de la Soie -Pakistan Chine" - Birmanie" - Laos Cambodge et bien d'autres (A titre indicatif l'agence ADEO est issue du département "voyage des auberges de jeunesse international" et  qui s'en est séparé pour devenir une SARL indépendant des auberges) 

  • Depuis quelques années , je poursuis désormais cette aventure du voyage  à titre privé
  • Mes voyages à travers le monde et qui m'ont appris à relativiser et à être moins auto-centré sur mon " territoire humain , géographique, sociologique " : le centre du monde ne se situe pas forcement là où je vis !